Objectifs

En Guinée…

Les projets implantés au Bénin depuis 2004 ont pour objectif de permettre à chaque famille de subvenir aux besoins essentiels de leurs enfants. A travers ses diverses activités, Enfants des collines cherche à accroître le revenu familial, la sécurité alimentaire, l’accès à l’eau potable, et à assurer la sécurité de l’enfant face au problème du trafic d’enfants récurrent dans cette région.

Les activités se déroulent dans les communes de Djidja et Za-Kpota au sud du Bénin. La priorité d’Enfants des collines est d’améliorer la qualité de vie des familles de la région. Par conséquent,  la première action d’urgence a été de parrainer les enfants les plus vulnérables face au trafic d’enfants qui sévit dans la région.

Le projet a évolué en 10 ans et Enfants des collines a aujourd’hui élargi ses activités liées au développement de l’enfant à des actions plus générales et diverses, en fonction des besoins des populations concernées.

Ainsi, les activités de l’association se sont orientées vers l’ensemble des villageois afin de lutter de façon durable contre la précarité. Trois volets d’activités supplémentaires ont été établis depuis 2006 pour aller dans ce sens :

En outre, le volet « parrainage d’enfants » s’est élargi et de  nombreuses activités ludiques et pour le développement de l’enfant ont été mis en place (atelier de théâtre, de cinéma et de  musique).

Au Bénin…

Le projet Kibili a débuté en 2015 et a pour objectifs de contribuer à la lutte contre la pauvreté et à l’insécurité alimentaire.

La région touchée par ce projet est Samaya, une commune rurale de Guinée, au potentiel agricole riche et réputée pour la qualité de ses fruits récoltés dans les montagnes. De par la faiblesse infrastructurelle et l’isolement de cette région, la population perd chaque année jusqu’à la moitié de leur production d’avocat faute de pouvoir la conserver et l’acheminer vers les marchés.

Par conséquent, les objectifs de ce projet sont de toucher directement, d’ici à 2018, 160 producteurs, soit 800 personnes pour une moyenne par famille de cinq personnes. L’objectif est d’augmenter de 120% leurs revenus grâce à une amélioration de la qualité des produits, des circuits commerciaux et à une diminution de 40% des pertes post-récolte par la valorisation en huile ou en produits dérivés de ces dernières.

Ce projet vise une autonomisation des producteurs et seuls un suivi sera assuré à partir de 2018.

Rendez vous sur la page www.kibili.ch !

Comments are closed.