Actualités

Octobre 2015 – Lancement officiel du projet Kibili

Le 17 septembre 2015 à 19h30 s’est tenu la soirée de lancement officiel du Projet Kibili.

Cette soirée a été un franc succès puisque ce sont plus de 70 personnes qui ont assisté à la présentation dans les locaux de CrossingTech, à l’EPFL. Après avoir découvert le Projet Kibili à travers la présentation de Clea Rupp et la diffusion de deux vidéos, de nombreux invités se sont attardés à la sortie de la présentation pour déguster les préparations à base d’huile d’avocat concoctées par l’équipe Kibili. Le crowdfunding a également pu décoller grâce à cette soirée, et grâce aux nombreuses personnes qui ont partagé le lancement du projet dès le lendemain! Mille fois merci !

Novembre 2014 – 10 ans et un nouveau projet !

L’association Enfants des collines est active au Bénin depuis 2004. Cela fait donc maintenant 10 ans que nous avons la chance de travailler sur de nombreux projets dans de petits villages béninois.

Forts de notre expérience et de ce chiffre rond, nous avons décidé de marquer le coup en nous lançant dans une nouvelle aventure. Nous étendons ainsi nos activités à un nouveau pays, la Guinée. Nous sommes en train de développer un projet de soutien aux productrices et producteurs d’avocat des zones rurales reculées en leur permettant de valoriser leur production généralement vouée à la perte. Pour ce faire, nous allons développer une presse adaptée au contexte local afin de transformer le surplus de fruits en huile et de créer ainsi une plus-value.

Nous avons besoin de votre soutien pour ce nouveau projet et espérons que vous lui ferez bon accueil !

Août 2013 – Du parrainage individuel au parrainage collectif

Le parrainage d’enfants a été la première action que nous avons mise en place au Bénin. Les premiers enfants parrainés le sont depuis maintenant 10 ans et il est aujourd’hui temps d’en tirer un bilan. Le trafic d’enfants dans les villages où nous travaillons a fortement diminué. Il reste toutefois très difficile de quantifier précisément ce phénomène, mais les cas recensés par Humanité Plus et par les directions des écoles ont nettement diminués. Les enfants parrainés sont en bonne santé et le premier d’entre eux a obtenu son bac.

Modification des activités de parrainage

Toutefois, malgré ce bilan encourageant, nous avons pris la décision avec notre partenaire local de faire des changements dans la manière de procéder pour les parrainages. Afin de prendre en compte les spécificités de chacun et de chaque tranche d’âge,  nous avons décidé de passer d’un parrainage individuel à un parrainage collectif. Cela signifie que les dons d’un parrain ne seront plus alloués à un seul enfant, mais à la collectivité. Les fonds seront ensuite répartis en fonction des besoins spécifiques de chaque enfant par les soins de notre partenaire local qui connaît personnellement chaque famille impliquée dans le programme. Les parrainages proposés aux enfants seront désormais de trois types : le parrainage complet, le parrainage partiel et le parrainage professionnel.

En passant d’un parrainage individuel à collectif, il nous sera possible d’atteindre un plus grand nombre d’enfants tout en réévaluant les besoins chaque année. Cela nous permet également d’alléger le travail administratif nécessaire pour le suivi des enfants et d’allouer ainsi notre temps au développement d’activités connexes.

Modalités de parrainage

A travers ce nouveau système de parrainage, les parrains recevront toujours une fois par année des nouvelles, mais de tous les enfants parrainés. Ils recevront également une newsletter dans le courant de l’année sur les autres activités de l’association.

La somme du parrainage reste fixe à 12.– par mois ou 144.– par année. Cette somme nous permettra toutefois de prendre en charge un plus grand nombre d’enfants.

Février 2013 – De la scène…au grand l’écran !

Après le succès rencontré par les ateliers de théâtre donnés en 2011 et 2012, c’est au tour d’un cinéaste de venir partager son art avec les jeunes de Mougnon. Pendant un à deux mois et durant deux années consécutives, il a initié les jeunes à l’art du cinéma à Mougnon. Cette expérience a non seulement permis aux jeunes de s’intéresser à une nouvelle activité tout en s’amusant, mais elle a aussi révélé de véritables talents qui pourraient aboutir à une petite activité génératrice de revenus.

Un jeune orphelin particulièrement doué autant pour la comédie que pour la prise d’image et la caméra, et qui fait preuve de beaucoup de créativité, a émis l’idée qu’il pourrait gagner un peu d’argent en couvrant et animant différentes cérémonies.

Une belle preuve de motivation et d’espoir que nous saluons ! Nous avons ainsi décidé de le soutenir dans un apprentissage en informatique afin qu’il ait les bases nécessaires pour poursuivre ces activités.

Septembre 2012 – Le théâtre, une activité ludique qui a un sens

Nous vous avons fait part dans la newsletter de l’été 2011 que des ateliers de théâtre ont été mis en place par un civiliste, comédien de formation. Cette nouvelle activité a pris une tournure inattendue. L’engouement pour ces ateliers de théâtre, la création de la troupe Sonagnon et le talent de certains jeunes, nous ont incités à pérenniser ce projet et nous ont montré le besoin réel d’offrir aux enfants des milieux défavorisés des activités ludiques.

Nous pensons que ces activités ludiques pourraient devenir plus que de simples loisirs si nous leur en donnions les moyens matériels et la formation nécessaires à une semi-professionnalisation. C’est pourquoi, nous avons poursuivi les ateliers et pensons envoyer une nouvelle fois un civiliste pour la mise en place d’ateliers créatifs.

Quel potentiel professionnel ?

Les cérémonies au Bénin font partie de la vie quotidienne. Les mariages, les enterrements et les cérémonies religieuses sont des événements à célébrer publiquement de façon notoire. Ainsi, des troupes de théâtre sont régulièrement sollicitées pour de tels événements.

En parallèle à la formation théâtrale, nous souhaitons offrir une formation technique à certains d’entre eux dans le domaine du cinéma. En effet, filmer les cérémonies et faire des petits montages peut être une activité lucrative intéressante.

Comments are closed.